Les mains réunies
Personne n'est trop pauvre pour n'avoir rien à partager



Ce groupe a construit des ponts entre « La Paroisse et Caritas ». en 2015, cinq paroissiennes ont fait l’expérience du « Voyage de l’Espérance à lourdes » organisé par Caritas. elles en sont revenues enchantées avec de nouveaux liens d’amitié tissés.

par Sonia GALLAIRE le 12/04/2017

Composé de paroissiennes, de personnes en difficultés accueillies par Caritas Alsace, de bénévoles, l'association "les mains réunies" est née en 2013, après le retour de la rencontre nationale Diaconia à Lourdes. Tous se retrouvent chaque lundi après midi au presbytère de Saint-François-d'Assise à Mulhouse.

Réunissant des membres d'une communauté de paroisses, de la conférence Saint-Vincent-de-Paul et de Caritas, accompagnés du père Jean-Claude Klotz, de Muriel De Araujo, animatrice sur la communauté de paroisses de l'Illberg et de Sonia Gallaire, animatrice des groupes participatifs à Caritas Alsace, ce groupe multi-générationnel (25-83 ans !), multiculturel (horizon divers de France, du Maroc, de Hongrie) et interreligieux (catholiques et musulmanes), est un espace de rencontre pour des personnes qui, en temps normal, n'auraient aucune chance de se côtoyer.

La fabrication d'un petit cadeau destiné aux paroissiens de la communauté de l'Illberg qui a confectionné 500 "étoiles en pailles" a été leur première activité ! Après ces rencontres, l’équipe a estimé qu’il serait bien dommage d’en rester là ! Au vu de l’ambiance chaleureuse qui s’était créée, l’idée de continuer se rencontrer s’est imposée !

Depuis, c’est dans une ambiance conviviale que le groupe continue à se retrouver pour confectionner différents objets : cartes en 3D sur la thématique « Elargis l’espace de ta tente », cœurs pour la fête des mères et anges à partir de la récupération de « capsule nespresso », etc.
Les projets se succèdent mais l'objectif premier reste de se rencontrer et de sortir de l’isolement.

"On s'enrichit à aller vers l'Autre" nous dit une participante.»