Etudiants précaires
L'espérance des uns se donne aux autres



*
par Thomas WENDER le 12/05/2017

L’espérance des uns se donne aux autres.

Chaque mercredi soir à 18h, sur le trottoir devant l’aumônerie universitaire, ils sont jusqu’à 300 étudiants certaines semaines, à attendre leur tour, un cabas à la main. A l’intérieur, sur des tables se trouvent de l’huile, du sucre, de la farine, des pâtes, du riz, des légumes frais, des conserves, de la viande, du pain, du chocolat...

Pour 1€, les étudiants en grande difficulté financière de l’Université de Strasbourg reçoivent de la nourriture pour toute la semaine. Depuis plusieurs années, la situation économique des étudiants s’est dégradée. Manger suffisamment chaque jour est devenu une difficulté pour beaucoup d’entre eux. Des étudiants de l’aumônerie et d’autres du campus se sont constitués en association pour répondre à l’urgence de cette nouvelle précarité.

Peu nombreux au début, les bénévoles ont vu leur nombre s’accroître par les bénéficiaires eux-mêmes qui se relaient aux différentes tâches : aller chercher les denrées en camionnette, décharger les camions le matin, ranger, organiser et distribuer les aliments. Quand le froid revient, une distribution de boissons chaudes permet de rendre l’attente moins longue. Autour d’un grand récipient d’eau chaude, la communauté s’élargit. Beaucoup sortent de l’isolement. Ils réalisent qu'il faut peu de choses pour assumer plus facilement leur précarité et soutenir la recherche de leur vie de jeune adulte. Dans la discrétion, l’espérance des uns se donne aux autres.